Contexte

 

       Le Togo est l'un des pays les plus pauvres du monde. La situation économique désastreuse n'a pas seulement pour conséquence l’appauvrissement de milliers de personnes, mais aussi la destruction de la famille traditionnelle, surtout par l’exode rural des jeunes.

 

L’analphabétisme aggrave la situation.  Ce sont les jeunes qui sont le plus concernés: Sans formation scolaire ils ont encore moins de chances de trouver un emploi et de mener une vie décente. Beaucoup de Togolais vivent au seuil de la pauvreté. La scolarité et les soins médicaux deviennent  pour eux un vrai "luxe" et pour la majorité d'entre eux, ils sont tous simplement inabordables.   

 

    L’analphabétisme aggrave la situation.  Ce sont les jeunes qui sont le plus concernés: Sans formation scolaire ils ont encore moins de chances de trouver un emploi et de mener une vie décente. Beaucoup de Togolais vivent au seuil de la pauvreté. La scolarité et les soins médicaux deviennent  pour eux un vrai "luxe" et pour la majorité d'entre eux, ils sont tous simplement inabordables.     

 

      Près de 60% de la population au Togo n´ont pas de l´eau potable. La pauvreté et les compétences d'action sociale de la population croissante menace de devenir un conflit insoluble et conduire à une crise politique. La pauvreté croissante conduit à la misère. Les enfants en particulier sont  durement touchés.

 

                                                                             

 

 

Ensemble pour la réussite.

 

L'association VIVO eV Recklinghausen a commencé le plan d'action préventive pour réduire la pauvreté au Togo, étape par étape notamment dans les zones villageoises. Beaucoup trop de chômage des jeunes paralyse tout l'avenir de l'Afrique. L´exemplaire du projet " VIVO"  est un projet de base sociale pour les jeunes et peut être les perspectives de nombreux pays d'Afrique de suivre dans les pays en développement. La solution est le financement de l'éducation.

 

L´union et l´engagement d´investir aujourd´hui pour la jeunesse togolaise, dans l´agriculture, surtout l´éducation et la formation.

En 2050, l´Afrique comptera deux milliards d´habitants, soit un milliard de plus qu´aujourd´hui, et la majeure partie de la population sera très jeune. Elle représentera 40% de la jeunesse mondiale. Dès maintenant, nous devons les soutenir et investir en leur faveur, car nous voulons qu´ils participent à la mobilisation mondiale pour l´éradication de la faim et      de l´éxtrême pauvreté.

 

 

 

 

Bref historique du nom "VIVO".

 

Mr. Robert Koami Dougban, initiateur du projet de Village des Enfants VIVO au Togo, s est rendu en 1983 avec sa voiture plus de 7000 Km à travers l'Afrique pour connaitre un peu son continent et il voulait faire sa propre image. En voiture, il est parti de Recklinghausen arrivé au port de Marseille (France) par bateau à travers la mer Méditerranée durant une nuit pour Alger (la capitale de l'Algérie). Avec ma voiture chargée plein de nourriture, 60 litres reserve d´essence et 30 litres d'eau, voyageant dans plusieurs villes et villages du pays. Le voyage à travers les routes caillouteuses, des montagnes à  Gaadäa, à El-Goläah, In Salah, Assamanka et à travers le désert sableuneux de Tamanrasset et jusqu´à Arlit, la frontière Algérie - Niger. Au nord du Niger jusqu´au Bénin m´a couté deux jours, sont des expériences impressionnantes et je ne me trouvais pas  en toute sécurité. J´ai parcouru plus de 7000 km  en voiture et arrivé à la destination au Togo, je disais "je vis" enfin. J´ai appris à connaître les gens pendant ce voyage et en particulier la pauvreté. Je me rendis compte qu'il y a aussi une sorte ou d'une plus extrême pauvreté entre riches et pauvres et le luxe et la misère. L'image entière de l'Afrique pendant le voyage m´a ému émotionnellement, et je voulais faire quelque chose à ce sujet. "Rompre le pain de la faim qui errent dans la misère". Comme j´ai été capturé par une stratégie magique. Cette expérience et la pauvreté que j´avait vu de mes yeux, je ne pouvait pas essuyer de mon âme. J´ai appelé le continent de l'Afrique: "Le patient Afrique".

Ce sentiment d'aider, mais je ne pouvais pas supporter qu´il n y a personne pour aider. J´ai donc décidé d'écrire un livre "ATOPANI". La culture en Afrique. Ce produit veulant aider les pauvres gens au Togo. Dans le même temps, j´ai fondé l'association avec la vision du village d'enfants au Togo "VIVO" " l´enfant libre" (en langue EWE) et en latin "je vis" Pour permettre à un avenir meilleur et une vie meilleure pour les enfants.



 

 

Robert Koami Dougban